Outils pour utilisateurs

Outils du site


nudite

Nudité : possible / impossible ?

Adam Sauvé (Metteur en scène) et Charlotte Poitras (Comédienne)

L'épisode nous fait découvrir comment se joue la nudité sur scène, en faisant des détours par la publicité et le cinéma.

La justification de la nudité sur scène

Nos représentations du corps nu sont bousculées lorsqu'il est montré dans un spectacle. Nous sommes renvoyés à notre rapport à la bienséance, à nos fantasmes, à notre ressenti intime (à l'aise / pas à l'aise avec la chair).

La nudité est un marqueur culturel, les peuples ayant un regard très différent selon leur interprétation de la pudeur, sur ce qu'il est acceptable de dévoiler et ce qui doit demeurer caché ou préservé.

De nos jours sur une scène, la nudité est un non-sujet car non codifiée : elle se justifie lorsqu'elle correspond à un impératif artistique ou elle n'a pas à être justifiée.

Il n'en a pas toujours été ainsi ; aux 16ème et 17ème siècles en Europe, les actrices devaient cacher leurs cheveux, porter des vêtements amples, ne rien évoquer de sensuel. Les dramaturge ont eu recours à des subterfuges, comme dans Les Songes des hommes esveillez de Brosse (1646), où la femme désirée est montrée nue dans un rêve. Ou dans Tartuffe de Molière (1669), qui tout en dénonçant l’hypocrisie des personnes dévotes, en profite pour exposer la nudité sur scène.

Les productions modernes considèrent le nu comme un costume, notamment avec l'avènement et l'influence du Burlesque, très populaire depuis les années 40, qui signe la prise de pouvoir des femmes sur leur corps et leur sexualité.

Le nu au cinéma et dans la publicité

Le nu cinématographique ou publicitaire est très esthétisé et oscille entre l'art et la sexualisation du corps, il s'inscrit dans la stratégie des trois S : Sexe, sang, scandale. Dans la publicité il s'agit de vendre un produit ou un service, pas un corps : la nudité est le vecteur qui permet de les rendre plus attractifs.

Au cinéma, la nudité n'est pas le problème essentiel, c'est le regard du spectateur, donc celui de l'époque, qui connote la scène de nu.

Il y a désormais une prise de conscience et une sensibilisation chez les professionnels, sur l'influence du cinéma et de la publicité sur les jeunes gens qui pourraient être tentés de s'identifier à des corps et des postures idéalisés ou érotisées.

Les comédiens et la nudité

Être nu devant les autres peut nous rendre inconfortable. Mais quand est-t’il des comédiens dont c’est le métier ? L'inconfort est toujours présent, mais la mise à nu est de plus en plus cadrée, comme pour une scène d'action, pour éviter les incidents. La spontanéité n'est plus de mise et les débordements au nom de l'art ne sont plus tolérés.

La spécialisation en nudité est un choix de carrière, très peu répandu au Canada, exposant à une discrimination dans les milieux artistiques, tout en créant des opportunités. Il s'agit même d'une expertise qui commence à être enseignée.

Les producteurs, sous l'influence des associations d'artistes, adoptent des codes de bonne conduite et des chartes afin d'encadrer le fait de se dénuder - de l'audition jusqu'à la réalisation du projet - de façon à éviter tout risque juridique.

Conclusion

La nudité attise la curiosité du public, c'est un ressort vieux comme le monde. Existe-t-il une certaine pudeur au Canada ? Il existe une opposition affichée à la nudité, alors qu'elle est consommée sans complexes.

Références

nudite.txt · Dernière modification: 2021/09/23 19:05 de 172.97.217.23