Outils pour utilisateurs

Outils du site


drag_queen

Drag théâtrale

Adam Sauvé (Metteur en scène) et Barbada de Barbades (Drag Queen)

L'épisode nous éclaire sur les drags queen en tant que performeuses de la scène.

Aux origines de l'engouement

Le public, à l'exception des personnes très averties, confondent souvent le transformiste / travesti et la drag queen. Le transformiste / travesti imite ou parodie un personnage féminin : par exemple au cinéma, les personnages de comédie Tootsie, Madame Doubtfire, Madea ou Big Mamma.

La drag queen est un homme qui peut incarner un ou plusieurs personnages féminins, c'est une artiste complète pratiquant la danse, le chant et l'interprétation.

La drag queen a été popularisée dans le monde entier avec le film australien Les aventures de Priscilla, folle du désert, qui raconte l’histoire d’une compagnie de drag queens en tournée sur les routes d’Australie, au Québec avec Mado Lamotte, avec le groupe de musique Sister Queen et sa chanson Let Me Be A Drag Queen et avec RuPaul Charles en tant qu'artiste solo, puis avec son émission de téléréalité RuPaul's Drag Race.

Le pendant féminin de la drag queen est le drag King, une femme déguisée en homme, mais il existe aussi des femmes cisgenres qui sont drag queen.

Des divas plus grandes que nature

La performance d'une drag queen est théâtrale, spectaculaire : on remarque sa perruque souvent surdimensionnée, son costumes, son maquillage très élaboré, son attitude, des expressions qui font partie intégrante de la culture pop et du langage commun (par exemple, le sashay away de RuPaul, signifiant qu'il est temps de partir.

Ces divas se sont beaucoup diversifiées, on dénombre au moins cinq genres de drag queen ; plusieurs générations se produisent sur scène, chacune avec un style spécifique à une période. En fonction de leur évolution artistique, elles savent se réinventer, quitte à changer de personnage et de nom de scène.

Dans l’imaginaire collectif, les drag queens sont perçues comme des personnages hystériques, trait véhiculé par des comédies telles que La Cage aux folles, pièce puis film qui met en scène des travestis. Le glamour et parfois le mauvais goût assumé dans les spectacles de cabaret / burlesque sont des traits spécifiques très forts, ce qui a conduit certaines féministes à dénoncer l’hyperféminisation et la fonction de femme-objet préjudiciable aux femmes cisgenres. Une frange conservatrice de la société s'élève contre une remise en question du genre de naissance. Quelle est ta position ?

Bien que les drag queen forment partout dans le monde des communautés très soudées, il n'existe pas d'organisation professionnelle représentative de leur spécificité. Rares sont celles qui ont un agent.

Adam : Tu es une artiste professionnelle, tes performances ne sont pas un passe-temps, et le public n’en a pas toujours conscience, ni même les autres groupes artistiques professionnels.

Se mettre en spectacle

La qualité des spectacles d'une drag queen, ne se fonde pas uniquement sur les perruques et le maquillage, il y a un véritable travail de développement des personnages et des chorégraphies, de la mise en scène et de la scénographie.

Certaines d'entre elles sont des comédiens de théâtre, attachées au côté artisanal des drag queens - tout concevoir soit même dans les moindres détails - qui les rend authentiques.

En 2012, le metteur en scène Québécois Alexandre Fecteau, s’est mis en tête de réveiller le théâtre :

« Il faut que le théâtre cesse de se prendre pour du mauvais cinéma qu’on regarde avec ennui, toujours au bord de la somnolence. Il faut que le théâtre retrouve sa dimension collective, charnelle et événementielle. Il faut que les humains rassemblés dans une salle de théâtre soient vivants, sur scène comme dans les gradins.»

Il a créé Changing Room, un docuthéâtre interactif sur les drag queens, mettant en exergue l'imprévisibilité, la spontanéité et la mise en danger (par exemple, faire jouer une drag queen unijambiste) caractéristiques des performances de drag queens.

Conclusion

Les drag queens sont désormais des icônes de la culture pop, elles ont contribué à transformer la société en mettant au devant de la scène la question du genre et de l’affirmation soi. Les spectacles se sont professionnalisés, tout en gardant un côté rafraîchissant et spontané laissant place à des moments de vérité.

D’autres questions telles que la fierté culturelle et corporelle, qui résonnent avec notre époque, apparaissent en filigrane dans les spectacles.

Références

drag_queen.txt · Dernière modification: 2021/09/23 19:09 de 172.97.217.23